Le SRC s’est mobilisé devant le Consulat de France à Montréal, ce 20 octobre 2018

Par solidarité avec le prisonnier politique et combattant communiste arabe, Georges I. Abdallah, le SRC a modestement apporté sa contribution à la mobilisation internationale en arborant les drapeaux du Secours Rouge International (SRI) http://www.rhi-sri.org devant le Consulat de France à Montréal.

 

 

Georges I. Abdallah est libérable depuis 1999. Même ayant purgé l’entièreté de sa sentence de 15 ans prononcée en 1984, le combattant communiste arabe de la cause palestinienne est retenu en prison par la France. Les autorités françaises le retiennent donc illégalement sur les ordres des impérialistes yankees, après avoir reçu une missive du Secrétariat d’état états-uniens. Il est scandaleux et illégale que la France retienne un prisonnier qui a purgé l’entièreté de sa peine.

Histoire de Georges I. Abdallah, qui entre dans sa 35e année d’emprisonnement dans la prison de Lannemezan en France :  https://www.youtube.com/watch?v=-mKhuEDT-CU

 

 

Libérez Georges Abdallah !

 

 

Abattre le capitalisme

Construire la solidarité

Publicités

Le camarade Hassan Aharat soutient le combattant communiste arabe Georges Abdallah

Un texte de soutien au camarade Georges Abdallah que Hassan Aharat a écrit en 2015

La Liberté immédiate du combattant Georges Ibrahim Abdallah!
Honte aux impérialistes et sionistes pour leur crime!

« le courage de George dépasse notre courage à tous ».. et sa poursuite de son arrestation nous porte la responsabilité de tous, du Liban et de la Palestine… Au Maroc..

Le militant George Ibrahim Abdallah a été arrêté à Lyon (France) en 1984 pour l’adoption d’une fausse identité, avec la complicité et la participation du renseignement sioniste (Mossad) et du renseignement américain ainsi que du renseignement libanais. Depuis lors C’est contre toutes les voix libres du monde entier de l’arrêter et de demander sa libération immédiate..

Le « crime » du militant George Ibrahim Abdallah qui a été jugé à la réclusion à perpétuité (condamnation à perpétuité) n’a pas été inclus dans le meurtre, mais en complicité dans le meurtre du responsable politique du colonel Charles avis et de la diplomatie israélienne yakov Paris en 1983, c’est vous oh théorique et pratique pour les révolutions libanaises et palestiniennes. Le premier prix a eu lieu en 1978 quand il a été blessé à la suite de l’invasion sioniste du Sud-Liban.

Bien qu’une décision judiciaire ait été rendue le 10 janvier 2013 en vue de sa libération en dehors du territoire de la France, ces derniers sont encore en détention (prison sans distinction) à la différence d’une politique sélective, loin des justifications fournies par une partie Ancien Ministre Français de l’intérieur et premier ministre actuel Manuel,…

La honte de la France, de la justice France, de la démocratie française et des alliés de la France, d’un séquelles, d’une intention, d’une intention et d’un Gabriel, ainsi que la poursuite de son arrestation en dépit de son jugement judiciaire ont été rejetées par son avocat Jean-Louis u Où il sera attendu deux ans complets pour présenter une nouvelle demande pour sa libération.. Ce sera alors la demande ou le dixième appel..

Susan Do de s’attache à rejeter l’appel interjeté par son avocat :  » George N’a pas été surpris  » et ajoute :  » George N’a pas dit quelque chose à son contact après avoir été informé de la décision. Il n’y a pas d’homme plus courageux que lui. Le courage de George dépasse notre courage. Son sens de la dignité aussi. Il est hanté par son combat politique, jusqu’à ce qu’ils puissent faire ce qu’ils veulent, mais ça ne va pas vibrer « …
La France suffit de ses crimes sanglants en Afrique…

Il suffit de la France Twsẖyḥ Abdul Latif Al Ahedtamimi, le symbole du renseignement marocain (directeur de la de).. Après la condamnation, l’annonce des twsẖyḥ..
C’est jouer sur la corde, jouer le condamné aux intérêts politiques et économiques, loin des slogans de la démocratie et des droits de l’homme..

 

Hassan Aharat.

***********

(Version originale arabe)

الحرية الفورية للمناضل جورج إبراهيم عبد الله
الخزي والعار للرجعية والصهيونية والامبريالية

« شجاعة جورج تفوق شجاعتنا جميعاً ».. واستمرار اعتقاله يحملنا المسؤولية جميعا، من لبنان وفلسطين… الى المغرب..

اعتقل المناضل جورج إبراهيم عبد الله بمدينة ليون بفرنسا سنة 1984، بتهمة اعتماد هوية مزورة، بتواطؤ ومشاركة المخابرات الصهيونية (الموساد) والمخابرات الأمريكية وكذلك المخابرات اللبنانية. ومنذ ذلك الحين والى اليوم، مافتئت ديمقراطية فرنسا، بيمينها و »يسارها »، وحقوق الإنسان (والمواطن) الفرنسية تغرس مخالبها الصدئة في جسده المنهك (ولد في 02 أبريل 1951)، وذلك ضدا على كل الأصوات الحرة المنددة عبر العالم باستمرار اعتقاله والمطالبة بالإفراج الفوري عنه..
و »جريمة » المناضل جورج إبراهيم عبد الله التي حوكم بسببها بالسجن المؤبد (قرار الإدانة بالحكم المؤبد، لم يتضمن اتهامه بالقتل، بل بالتواطؤ في قتل المسؤول السياسي الكولونيل شارل راي والديبلوماسي الاسرائيلي ياكوف في باريس عام 1983)، هي انتماؤه النظري والعملي للثورتين اللبنانية والفلسطينية. لقد أدى الثمن الأول سنة 1978، عندما أصيب بجروح إثر الاجتياح الصهيوني لجنوب لبنان.
ورغم صدور حكم قضائي في 10 يناير 2013 بالإفراج عنه مع الترحيل خارج أراضي فرنسا، لا زال يقبع بسجون هذه الأخيرة (سجن لانميزان) بخلفية سياسية انتقامية، بعيدا عن المبررات الواهية المقدمة من طرف وزير الداخلية الفرنسي السابق ورئيس الوزراء الحالي مانويل فالس…
والمخجل لفرنسا ولقضاء فرنسا ولديمقراطية فرنسا ولحلفاء فرنسا، من رجعية وصهيونية وامبريالية، الى جانب استمرار اعتقاله رغم الحكم القضائي الصادر لفائدته، هو رفض الطعن المقدم من محاميه جان لوي شانسليه، حيث سيتم انتظار سنتين كاملتين لتقديم طلب جديد من أجل إطلاق سراحه.. وسيكون حينذاك الطلب أو الطعن العاشر..
تعلق سوزان دو مونسو على رفض الطعن المقدم من طرف محاميه: « جورج لم يتفاجأ ». وتضيف: « لم يقل جورج شيئاً في الاتصال معه بعد اطلاعه على القرار. لا يوجد رجل أشجع منه. شجاعة جورج تفوق شجاعتنا جميعاً. إحساسه بالكرامة أيضاً. وهو مسكون بمعركته السياسية، إلى درجة يستطيعون معها أن يفعلوا ما يشاؤون، لكنه لن يهتز »…
يكفي فرنسا جرائمها الدموية بإفريقيا…
يكفي فرنسا توشيح عبد اللطيف الحموشي، رمز المخابرات المغربية (مدير الديستي).. فبعد الإدانة، إعلان التوشيح..
إنه اللعب على الحبل، اللعب المحكوم بالمصالح السياسية والاقتصادية، بعيدا عن شعارات الديمقراطية وحقوق الإنسان..

Hassan Aharat

 

Source: https://m.facebook.com/photo.php?fbid=10205731301339373&id=1160859200&set=a.4649189785333&refid=52&__tn__=-R

 

Abattre le capitalisme

construire la solidarité 

De Toulouse à Gaza, libérez Georges Abdallah !

Veuillez trouver ci-dessous en français, anglais et arabe la version intégrale de la déclaration conjointe du collectif anti-impérialiste Coup Pour Coup 31 et du Front Populaire de Libération de la Palestine en soutien à la campagne pour la libération de Georges Ibrahim Abdallah.

 

 

De Toulouse à Gaza, libérez Georges Abdallah !

 

Depuis 1984, la France maintient en prison le communiste arabe et combattant pour la Palestine Georges Abdallah.

La France refuse de le libérer, défendant ainsi ses intérêts impérialistes et ceux de son chien de garde sioniste.

Le collectif anti-impérialiste Coup pour Coup 31 et le Front Populaire de Libération de la Palestine affirment que Georges Abdallah est notre camarade : un combattant contre les crimes perpétrés par l’impérialisme et le sionisme. Georges Abdallah fait partie intégrante de l’histoire de la lutte du peuple palestinien contre l’occupation sioniste. Son maintien en prison révèle le vrai visage de l’impérialisme et de la pseudo démocratie française.

L’engagement conjoint du collectif anti-impérialiste Coup Pour Coup 31 et du FPLP dans le combat pour la libération de Georges Abdallah, mais aussi pour la libération de toute la Palestine de la mer au Jourdain, met en avant que nous menons une même lutte contre l’impérialisme et le sionisme.

Nous appelons à élargir et à intensifier la solidarité avec le peuple palestinien, et ses combattants emprisonnés, jusqu’au Retour et la Libération de toute la Palestine de la mer au Jourdain.

 

Vive la Résistance palestinienne contre l’occupation sioniste ! Honneur aux martyrs !

Liberté pour Georges Abdallah, Ahmad Sa’adat, Khalida Jarrar
et tous les prisonniers palestiniens !

Stop au blocus de Gaza ! Une Palestine libre et démocratique de la mer au Jourdain !

Soutien aux Grandes Marches pour le Retour ! Droit au Retour pour tous les Réfugiés !

 

 

From Toulouse to Gaza: Free Georges Abdallah!

 

The Arab communist and Palestinian freedom fighter, Georges Abdallah, has been held in jail in France since 1984, refusing to release him to protect its own vested imperialist interests and those of its zionist puppet-master.

The anti-imperialist collective Coup pour Coup 31 and the Popular Front for the Liberation of Palestine name Georges Abdallah as a comrade, fighting against the crimes committed by imperialism and zionism. Georges Abdallah is an integral part of the history of the struggle of the Palestinian people against zionist occupation. Imperialism and French pseudo democracy show their true face by keeping him in prison.

The joint commitment of the anti-imperialist collective Coup pour Coup 31 and the PFLP in their fight for the release of Georges Abdallah and Palestine as a whole from the River to the Sea clearly shows that we stand against imperialism and zionism.

We call for ever more sweeping and increased solidarity with the Palestinian people and its imprisoned freedom fighters until the Return and the Liberation of Palestine, free from the River to the Sea.

 

Long live the Palestinian resistance against zionist occupation! All honour to the martyrs!

Freedom for Georges Abdallah, Ahmad Sa’adat, Khalida Jarrar
and all Palestinian prisoners!

Stop the blockade of Gaza! A free and democratic Palestine from the River to the Sea!

Support for the Great Marches of Return! Right to Return for all refugees!

 

من تولوز إلى غزة: الحرية لجورج عبد الله!

لقد تم احتجاز المناضل الشيوعي العربي والفلسطيني، جورج عبد الله، في فرنسا منذ عام 1984، والتي رفضت إطلاق سراحه حمايةّ لمصالحها الامبريالية الخاصة ولمصالح الصهيونية. إن حزب مناهضة الرأسمالية في فرنسا والجبهة الشعبية لتحرير فلسطين يعتبرون الرفيق جورج عبدالله رفيقاً مقاتلاً من أجل الحرية، وضد الجرائم التي ترتكبها الامبريالية والصهيونية، وهو جزء لا يتجزأ من تاريخ نضال الشعب الفلسطيني ضد الاحتلال الصهيوني. وقد كشفت الامبريالية وديمقراطيتها الكاذبة عن وجهها الحقيقي باستمرار احتجازها للمناضل عبدالله. نؤكد على التزامنا المشترك في حزب مناهضة الامبريالية ومع الجبهة الشعبية لتحرير فلسطين بالنضال من أجل اطلاق سراح المناضل جورج عبدالله، وإسناد نضال الشعب الفلسطيني في تحرير فلسطين كلها من النهر إلى البحر، ونؤكد بوضوح بأننا سوياً نقف ضد الامبريالية والصهيونية. وفي هذا السياق، فإننا ندعو إلى أوسع حالة تضامن مع الشعب الفلسطيني والمقاتلين من أجل الحرية داخل سجون الاحتلال حتى تحرير فلسطين من النهر إلى البحر. عاشت المقاومة الفلسطينية ضد الاحتلال الصهيوني! المجد للشهداء! الحرية لجورج عبدالله وأحمد سعدات وخالدة جرار وجميع المعتقلين الفلسطينيين! أوقفوا حصار غزة! فلسطين حرة وديموقراطية من النهر إلى البحر! نؤكد دعمنا لمسيرات العودة الكبرى، ولحق عودة جميع اللاجئين.

 

Abattre le capitalisme

construire la solidarité

Source:http://www.couppourcoup31.com/2018/10/de-toulouse-a-gaza-liberez-georges-abdallah.html

Georges Ibrahim Abdallah à la fête de Rouge Midi ce 8 juillet 2018

Georges Abdallah était à l’honneur, dimanche 8 Juillet, à la Fête de Rouge Midi organisée par Rouges Vifs/ANC 13.

➣ Stands : BDS, FUIQP, ex-Fralib, entre autres participants…
➣ Débats : luttes passées et actuelles, syndicalisme et politique…
➣ Jeux, musique et restauration…

A l’issue de cette fête, un message de Georges Abdallah https://sd-5b.archive-host.com/membres/up/29b72e7b8387d2014690b4aea20c293508c66477/docs/GA_Rouges_Vifs_080718.pdf a été lu par une camarade du FUIQP :

Cher-e-s Camarades, cher-e-s ami-e-s,

Me permettre de participer aux activités proposées aujourd’hui à la faveur de la fête de « Rouges Vifs » m’honore au plus haut degré et m’apporte beaucoup de votre enthousiasme et votre détermination.

Bien entendu Camarades, par le temps qui court, les diverses expressions de la lutte et les espoirs et les problèmes qui leur sont inhérents imprègnent l’ambiance générale de toutes nos festivités…

Ainsi, nous ne pouvons pas être indifférents, mais plutôt plus qu’admiratifs à l’endroit de nos camarades cheminots qui s’opposent avec détermination au gouvernement qui veut leur infliger une défaite historique. Depuis plus de trois 3 mois, ils mettent en jeu à travers leur grève le rapport de force entre les classes sociales dans ce pays…

Nous ne pouvons pas être indifférents à l’endroit des masses populaires palestiniennes et les combattants de la Résistance qui s’opposent courageusement à la barbarie de la soldatesque sioniste et les hordes des colons dans des conditions particulièrement difficiles.

Nous ne pouvons pas être indifférents à l’endroit de ces masses populaires du Rif qui font face à la répression du gouvernement marocain à travers ce « Hirak » revendicatif et solidement ancré dans le tissu populaire…

Nous ne pouvons pas être indifférents à l’endroit de nos camarades communistes et nos camarades Kurdes qui font face au régime fascisant en Turquie…

Nous ne pouvons pas être indifférents face aux massacres orchestrés par les impérialistes à travers les potentats de l’Arabie Saoudite et du Golfe au Yémen…

Bien entendu Camarades, la liste est loin d’être exhaustive et on peut l’allonger encore et encore ; il suffit de jeter un coup d’oeil rapide sur la situation en Afrique pour se rendre compte de la destruction généralisée imposée par les diverses interventions impérialistes à tout un continent.

Des milliers d’hommes et de femmes, dont les conditions existentielles les poussent à se jeter à la mer dans l’espoir de trouver un quelconque avenir différent de celui que le système capitaliste réellement existant leur a réservé dans leurs divers pays.

Camarades,

Ne pas être indifférents aux divers processus de lutte susmentionnés, c’est à priori, ne pas faire abstraction de la dynamique globale qui structure et façonne les rapports entre les forces sociales protagonistes de tous ces processus.

Certainement ce n’est pas le moment ni le lieu les mieux appropriés pour développer ces propos. Seulement peut-être serait-il utile de se rappeler que de nos jours, nous vivons tous sous l’hégémonie du capital mondialisé. Aucun pays ne peut échapper complètement au mécanisme destructeur de cette hégémonie. C’est ce « capitalisme mondialisé » à savoir le capitalisme réellement existant, qui est en crise. Les processus des luttes susmentionnés s’inscrivent dans cette crise. C’est contre ce capitalisme que les communistes et tous les protagonistes révolutionnaires devront vaincre pour vaincre la barbarie… et c’est bien pourquoi on ne pas faire abstraction de la dynamique globale qui structure et façonne les rapports entre les forces sociales protagonistes de tous ces processus de lutte, aussi bien en France qu’en Afrique que dans les diverses entités du monde arabe.

La crise du capitalisme moribond dans sa phase de putréfaction avancée est la crise du capitalisme mondialisé. Bien entendu, encore faut-il aller plus loin que le simple constat de ses manifestations immédiates, et mettre en évidence les causes profondes de cette crise insurmontable du capitalisme, et par là même démasquer l’inanité des différentes propositions réformistes qui fleurissent ces jours-ci en France ou ailleurs en Europe dans les milieux de la gauche social-démocrate et surtout électoraliste… Pas de sortie de crise dans le cadre du capitalisme. On ne le répète jamais assez : le capitalisme mondialisé est le capitalisme réellement existant aujourd’hui, et l’agonie de son monde ne s’achèvera que dans le dépassement du capitalisme vers le communisme et certainement pas à travers des compromis dits historiques et autres illusoires tentatives de sauvegarder les acquis d’un soi-disant capitalisme démocratique à visage humain, mais plutôt à travers la lutte implacable de « classe contre classe ».

Les démocrates réformateurs nous promettent des mesures étatiques qui opéreraient contre les exigences du capital mondialisé… et oui rien que ça ! L’État ne serait plus le fondé de pouvoir du capital ! Il ne serait plus le « fonctionnaire du capital » ; par enchantement il va favoriser les intérêts des masses populaires contre le capital !
Camarades, certainement il y a place pour d’autres futurs que la soumission aux diktats impérialistes dont on voit, à longueur de journées, les néfastes conséquences de leur mise en oeuvre sous forme de destructions de villes entières et de dépeçage des États quelque peu contestataires avec les cortèges de morts, de déplacés et autres migrants.

« … les communistes ne se distinguent des autres partis prolétariens qu’en ce que, d’une part, dans les différentes luttes nationales des prolétaires, ils soulignent et font valoir les intérêts communs à l’ensemble du prolétariat, indépendamment de la nationalité et que, d’autre part, dans les différentes phases du développement que traverse la lutte entre prolétariat et bourgeoisie, ils représentent toujours les intérêts du mouvement dans sa totalité. »
« … les propositions théoriques des communistes ne reposent nullement sur des idées, des principes inventés ou découverts par tel ou tel réformateur utopiste. Elles ne sont que l’expression générale des rapports réels issue d’une lutte de classes existante, d’un mouvement historique qui s’opère sous nos yeux. »

La solidarité, toute la solidarité avec les résistants dans les geôles sionistes, et dans les cellules d’isolement au Maroc, en Turquie, en Grèce, aux Philippines et ailleurs de par le monde !

La solidarité, toute la solidarité avec les cheminots et les jeunes prolétaires des quartiers populaires !

Le capitalisme n’est plus que barbarie, honneur à tous ceux et celles qui s’y opposent dans la diversité de leurs expressions !

Ensemble Camarades, et ce n’est qu’ensemble que nous vaincrons !

À vous tous et toutes mes plus chaleureuses salutations
Votre Camarade Georges Abdallah
dimanche 8 juillet 2018

 

Abattre le capitalisme

Construire le solidarité

 

Source: http://liberonsgeorges.samizdat.net/g/georges-abdallah-a-la-fete-de-rouge-midi/

Déclaration de Georges Abdallah – 23 juin 2018

À l’occasion d’une manif unitaire parisienne pour exiger sa libération immédiate, Georges I. Abdallah a fait cette Déclaration

 

Cher«e»s camarades, Cher«e»s ami«e»s,

Vous savez, quand on est dans ces sinistres lieux depuis une « petite éternité », on est submergé par une émotion considérable lors des initiatives solidaires…Ceci étant, à vous tous mes plus chaleureuses salutations au début de cette courte prise de parole…

Par ce temps de grandes luttes Camarades, vous savoir rassemblés aujourd’hui à Paris, me remplit de force et me réchauffe le cœur et surtout me conforte dans la conviction que c’est en assumant toujours plus le terrain de la lutte anticapitaliste / anti-impérialiste que l’on apporte le soutien le plus significatif à ceux et à celles qui résistent depuis des décennies derrière les abominables murs.

Certainement Camarades, ce n’est pas en cherchant des astuces judiciaires ici et là que l’on arrive à faire face à l’acharnement criminel « des fondés de pouvoir du capital » dont font l’objet les résistants en captivité, mais plutôt en affirmant la détermination inébranlable dans la lutte contre leur criminel système moribond. Nous savons tous camarades, qu’en dernière instance, c’est en fonction d’un certain rapport de forces que l’on arrive à arracher nos camarades aux griffes de l’ennemi. Ce dernier ne consent à lâcher prise que quand il se rend à l’évidence que le maintien en captivité de ces protagonistes révolutionnaires pèse plus lourd dans le processus de la lutte en cours que la menace inhérente à leur libération. Il ne s’agit pas de faire comme si nous ne savions pas, que la dite justice est toujours une justice de classe au service d’une politique de classe inscrite dans la dynamique globale d’une guerre de classe à l’échelle nationale et internationale. Certes, il y a les acquis sociaux qui nous permettent de mener des batailles sur le terrain judiciaire et inutile de rappeler qu’il faut les mener à bout ces batailles ; il n’en demeure pas moins Camarades, il arrive un moment où l’on doit se rendre compte, que la dite « raison d’État » fait toujours que la bourgeoisie s’assoit sur ses propres lois quand ses intérêts semblent l’exiger. Ceci dit toute démarche qui pourrait laisser supposer que l’on a intérêt à faire semblant est carrément contre-productive même si elle est animée de toutes les bonnes intentions.  Certainement, après tant d’années de captivité, il y a et il y aura toujours, dans nos rangs des ami«e»s et des camarades qui appellent à ce qu’on fasse encore quelque chose de judiciaire et que peut-être cette fois-ci etc. etc…

Bien entendu Camarades, ce ne sont pas les bonnes intentions qui manquent ; seulement en dépit de toute les souffrances de la longue captivité, il n’y a pas et il n’y aura pas de possibilité d’échapper à l’effort nécessaire au changement de rapport de forces, si l’on désire ardemment (comme le disent certains de mes proches) libérer nos camarades. Développons la solidarité en assumant toujours plus le terrain de la lutte anticapitaliste / anti-impérialiste et « notre vieille amie…» cette « vieille taupe qui sait si bien travailler sous terre » ne sera pas indifférente à nos efforts. C’est justement pourquoi Camarades, c’est d’une importance capitale de savoir et de pouvoir inscrire la démarche solidaire dans la dynamique globale de la lutte en cours.

La crise du capitalisme moribond dans sa phase de putréfaction avancée est déjà là devant nos yeux au niveau planétaire, aussi bien dans les centres du système que dans ses périphéries… Ce qui se passe ces jours-ci dans le monde arabe en général, et en Palestine en particulier (au Yémen au Bahreïn, en Syrie et en Libye aussi…), est plus qu’emblématique à ce propos. Les forces impérialistes de tous bords se livrent à une guerre pluridimensionnelle, reflétant d’un côté les contradictions inter-impérialistes et de l’autre côté une guerre impérialiste de pillage et de destruction. La bourgeoisie arabe dans sa plus grande majorité a choisi son camp sans fard… La Palestine au quotidien nous donne à nous tous des leçons d’abnégation et de courage d’une exceptionnelle portée. Plus que jamais les masses populaires palestiniennes, en dépit de toutes les traîtrises de la bourgeoisie, assument leur rôle de véritable garant de la défense des intérêts du peuple. Les martyrs jeunes et moins jeunes tombent par centaines, même les mains nues. Les impérialistes de tous poils ne s’offusquent même pas devant leur ami Bibi, l’hôte distingué de l’Élysée.

Il n’en demeure pas moins, traîtrise de la bourgeoisie ou pas, interventions impérialistes   directes ou indirectes, la Résistance continue et certainement elle continuera aussi longtemps que l’occupation durera. Tout naturellement les masses populaires palestiniennes ainsi que leurs avant-gardes combattantes en captivité, peuvent compter plus que jamais sur votre solidarité active.

Que mille initiatives solidaires fleurissent en faveur de la Palestine et de sa prometteuse Résistance.

La solidarité, toute la solidarité avec les résistants dans les geôles sionistes, et dans les cellules d’isolement au Maroc, en Turquie, en Grèce, aux Philippines et ailleurs de par le monde !

La solidarité, toute la solidarité avec les jeunes prolétaires des quartiers populaires !

La solidarité, toute la solidarité avec les cheminots et autres prolétaires en lutte !

Honneur aux Martyrs et aux masses populaires en lutte !

À bas l’impérialisme et ses chiens de garde sionistes et autres réactionnaires arabes !

Le capitalisme n’est plus que barbarie, honneur à tous ceux et toutes celles qui s’y opposent dans la diversité de leurs expressions !

Ensemble Camarades, et ce n’est qu’ensemble que nous vaincrons !

À vous tous Camarades et ami«e»s mes plus chaleureuses salutations révolutionnaires.

Votre camarade Georges Abdallah

 

Source: http://liberonsgeorges.samizdat.net/g/declaration-de-georges-abdallah-23-juin-2018/

Déclaration de Georges Abdallah du 1er Mars 2018

 

Lors de l’initiative de la mensa Occupata pour les prisonniers palestiniens et Georges Abdallah qui s’est tenue le 1er mars 2018, Georges Abdallah a fait un communiqué. Initialement écrit en italien, nous transcrivons ici la traduction faite par nos soins. Nous mettons à la suite la version originale.

Cher-e-s camarades,

De vous savoir aujourd’hui réunis autour de cette initiative de solidarité avec la lutte du peuple palestinien, nous apporte, à nous tous, prisonniers communistes et révolutionnaires arabes en Europe, beaucoup de force et d’enthousiasme.

Certainement, et ce ne sont pas des mots de circonstance, vous voir, camarades, quand on est derrière ces abominables murs depuis des décennies, les mots assument une charge et un poids différent.

Tout au long de ces années et à travers de multiples initiatives de solidarité avec la Palestine et ses combattants incarcérés, vous avez participé très efficacement à démontrer entre autre, que c’est toujours au niveau des instances politiques que se décide de la place et du poids du rituel judiciaire quand on parle des protagonistes révolutionnaires incarcérés ; vous avez participé très efficacement à démasquer et à dénoncer l’acharnement judiciaire et tout ce qui ressemble plus à une vengeance d’État.

Encore faut il préciser que cet acharnement judiciaire est ni fortuit, ni gratuit, mais il s’insère dans la dynamique globale de la contre-révolution préventive. Des prisons sionistes à celles du Maroc, des cellules d’isolement en Turquie à celles encore plus sombres en Grèce, aux Philippines et ailleurs en Asie et dans le monde, on constate toujours la même chose : l’acharnement judiciaire est seulement un élément de toute une panoplie à disposition de la contre-révolution permanente et préventive. Bien-entendu cette panoplie de mesures et de lois ne cesse pas de s’alourdir toujours plus au fur et à mesure que le système s’effondre dans sa propre crise.

La crise du capitalisme moribond dans sa phase de putréfaction avancée est déjà là devant nos yeux, aussi bien dans les centres du système que dans ses périphéries. Il suffit de regarder et vouloir voir toute cette barbarie, ces massacres et ces bombardements « chirurgicaux » et les désormais rituelles missions en Afrique, au Moyen Orient et ailleurs.

Il suffit de regarder toute cette masse d’hommes, de femmes et d’enfants qui se jettent à la mer poussés par les massacres, la peur et la famine. Mais il suffit de regarder ici aussi, dans le ventre de la bête, en Europe, aux États-Unis et ailleurs en Asie où les perspectives les plus fascisantes s’emparent de morceaux de la population désorientée par le chômage, par la précarité existentielle et par le processus avancé du déclassement social.

La crise du capitalisme est là. Mais il faut aller plus loin du simple constat de ses manifestations sus-citées et mettre en évidence les causes profondes de cette crise insurmontable et par la même démasquer l’inefficacité des différentes propositions réformistes qui fleurissent en ces jours en France et ailleurs en Europe au sein de la gauche social-démocrate et surtout électoraliste. Il n’y a pas de sortie possible dans le cadre du capitalisme. Le capitalisme mondialisé est le capitalisme réellement existant aujourd’hui et son agonie se résoudra seulement en dépassant le capitalisme pour atteindre le communisme et certainement pas à travers des compromis historiques et d’autres tentatives illusoires de sauvegarder les expériences d’un soi-disant capitalisme démocratique au visage humain mais plutôt à travers la lutte implacable d’une « classe contre classe ».

Aujourd’hui nous vivons tous sous l’hégémonie du capitalisme mondialisé. Aucun pays peut échapper complètement aux mécanismes dévastateurs de cette hégémonie. C’est ce capitalisme mondialisé qui est en crise. Et c’est justement contre ce capitalisme que les communistes et tous les protagonistes révolutionnaires devront gagner pour vaincre la barbarie.

D’un pays à l’autre, les mesures recommandées au service du capital sont toujours presque les mêmes : faire payer aux masses populaires les frais de maintenance d’un système d’exploitation moribond. Force est de constater camarades, que ces mesures ne font qu’amplifier encore plus la dynamique de crise et multiplier les manifestations de sa barbarie. Plus la crise se développe et plus « les fondations du pouvoir du capital mondialisé » à savoir les États impérialistes, ces « fonctionnaires du capital », augmentent leurs interventions dans les périphéries et ils augmentent leur pression sur les peuples dominés en essayant de placer des régimes bourgeois dans ces zones.

Camarades, il y a certainement la place pour d’autres futurs que la soumission aux diktats impérialistes dont on voit les conséquences néfastes sous forme de destructions des villes et démantèlement des États les plus contestataires avec des morts et d’exodes de masse.
Camarades, la Palestine en ces jours compte tous les jours son quota de jeunes martyrs. La Résistance continue et continuera jusqu’à l’effondrement de l’occupation sioniste. Naturellement les masses populaires palestiniennes peuvent compter plus que jamais sur votre solidarité active. Toutefois j’aimerai attirer l’attention sur le nombre croissant de mineurs palestiniens qui s’impliquent toujours plus dans la lutte et subissent la puissante répression de l’armée sioniste et de la justice qui leur inflige des condamnations toujours plus lourdes.

Quand on a à peine 14 ou 15 ans et on vient d’être condamné à 10 – 15 ans on a sûrement plus besoin de la solidarité internationale et je suis sur que vous tous saurai assumer cette tache. Un petit mot de temps en temps pour chaque « lionceau » et chaque « fleur » permet de faire comprendre aux geôliers sionistes que ces mineurs ne sont pas seuls.
Que mille initiatives solidaires fleurissent en faveur de la Palestine et de sa prometteuse Intifada.

La solidarité, toute la solidarité aux résistants dans le geôles sionistes, dans les cellules d’isolement au Maroc, en Turquie, en Grèce et aux Philippines et ailleurs dans le monde !
La solidarité, toute la solidarité aux jeunes prolétaires des quartiers populaires !Le capitalisme n’est plus que barbarie, honneur à tous ceux et celles qui s’y opposent sous différentes formes et expressions !
Ensemble camarades, nous vaincrons !

A vous toutes et tous mes salutations révolutionnaires les plus chaleureuses.

Votre camarade, Georges Abdallah

 

Source: http://www.couppourcoup31.com/2018/03/declaration-de-georges-abdallah-du-1er-mars-2018.html

Déclaration de Georges Ibrahim Abdallah – 21 octobre 2017

 

Déclaration de Georges Ibrahim Abdallah – 21 octobre 2017

Cher »e »s camarades, cher »e »s ami »e »s,

Vous savoir rassemblé-es en ces moments face à ces abominables murs et autres miradors nous apporte ici, beaucoup de force et nous fait chaud au coeur. L’ambiance, toute l’ambiance change dans ces sinistres lieux quand l’écho de la vie agissante vient percuter la platitude sans nom d’une quotidienne carcérale mortifère … ainsi, si près de nos cellules, la résonance de votre présence suscite beaucoup d’émotion et autant d’enthousiasme…

Certainement camarades, les diverses initiatives solidaires que vous avez su développer tout au long de cette 33e année de captivité, non seulement ont participé efficacement à démasquer l’absurdité de l’acharnement judiciaire et la vengeance d’État, mais surtout elles ont apporté un cinglant démenti à tous ceux et celles qui misaient sur l’essoufflement de votre élan solidaire.

Bien entendu Camarades, vous n’êtes pas sans savoir que c’est aussi grâce à cette mobilisation dans la diversité de l’engagement que les protagonistes révolutionnaires ici dans les geôles de la république ainsi qu’ailleurs, arrivent à tenir debout derrière les abominables murs en dépit des toutes ces années de captivité…

Force est de constater Camarades, que la politique d’anéantissement dont font l’objet les protagonistes révolutionnaires incarcérés, est vouée immanquablement à l’échec dans la mesure où l’on assume la solidarité sur le terrain de la lutte anticapitaliste/anti-impérialiste. On n’y insiste jamais assez camarades, ce n’est qu’en assumant la solidarité sur le terrain de la lutte de classe en cours et dans toutes ses dimensions que l’on apporte le soutien le plus efficace à nos camarades prisonniers.

À l’aube de cette 34e année de captivité, vous êtes toujours là Camarades, sur le terrain de la lutte et vos multiples initiatives réconfortent et fortifient plus que jamais ma résolution et ma détermination. À mes côtés ici des valeureux camarades basques résistent toujours, et depuis tant d’années. L’aménagement des peines ainsi que la « suspension des peines pour raison médicale » sont systématiquement refusés du moment où l’en est militant basque. Le cas du Camarade Ibon Fernandez est symptomatique à cet égard. Et pourtant on aurait pu s’attendre à autre chose suite à l’initiative toujours en cours de leur principale organisation de lutte.

Ceci dit Camarades, des geôles sionistes à celles du Maroc, des cellules d’isolement en Turquie à celles encore plus sombres en Grèce, aux Philippines et ailleurs en Europe et de par le monde, c’est toujours le même constat : au fur et à mesure que la crise du système s’approfondit et se généralise, l’acharnement judiciaire devient un simple élément d’une large panoplie mise à disposition de la contre-révolution préventive. Bien entendu cette panoplie des mesures et des lois ne cesse de s’étoffer toujours plus Camarades en ces temps de crise générale où l’on transforme les mesures de l’État d’urgence en simple loi du droit commun.

Camarades, les conditions de détention dans les geôles sionistes ne cessent de s’empirer de jour en jour en dépit des accords conclus lors de la dernière grève de la faim. Et comme vous le savez Camarades, pour y faire face, la solidarité internationale s’avère une arme indispensable…

Bien entendu les masses populaires palestiniennes et leurs avant-gardes révolutionnaires peuvent toujours compter sur votre mobilisation. C’est une belle occasion pour dire au criminel Netanyahou et ses consorts que le peuple palestinien n’est pas seul.
Peut-être faut-il toujours rappeler que plus de 300 enfants, des Fleurs et des Lionceaux, croupissent dans les geôles sionistes dans des conditions particulièrement difficiles.

Peut-être faut-il rappeler que le nombre de détenus administratifs ne cessent de se multiplier. Et certainement le Camarade Salah Hamouri ne sera pas le dernier du moment où l’occupant n’a pas à rendre compte devant les instances internationales de la barbarie et de ses mesures arbitraires qui frappent au quotidien tout un peuple.

Que mille initiatives solidaires fleurissent en faveur des Fleurs et Lionceaux palestiniens !
Que mille initiatives solidaires fleurissent en faveur des masses populaires en lutte !
Que mille initiatives solidaires fleurissent en faveur des révolutionnaires qui résistent dans les geôles sionistes et dans les cellules d’isolement au Maroc, en Turquie, en Grèce, aux Philippines et ailleurs de par le monde !
À bas l’impérialisme et ses chiens de garde sionistes et autres réactionnaires arabes !
Honneur aux martyrs et aux masses populaires en lutte !

La solidarité, toute la solidarité avec la lutte du peuple palestinien et ses résistants incarcérés !
La solidarité, toute la solidarité avec les camarades grévistes de la faim dans les geôles marocaines !
Honneur aux valeureux combattants du PKK !
Le capitalisme n’est plus que barbarie !

Ensemble camarades et ce n’est qu’ensemble que nous vaincrons !
À vous tous camarades mes plus chaleureuses salutations révolutionnaires.

Votre camarade Georges Abdallah

 

Source: http://liberonsgeorges.samizdat.net/ses-declarations/declaration-de-georges-ibrahim-abdallah-21-octobre-2017/