Après Montpellier et Paris, la peste brune à Lille!

Ceux qui firent le choix du nazisme dès les années 30 contre les conquêtes ouvrières du Front Populaire sont les même qui sèment la terreur dans les facs et les lycées.

Après l’agression d’étudiants à Montpellier (voir article ici) qui a conduit à la démission du doyen Philippe Pétel, une nouvelle attaque a eu lieu lundi soir à Lille 2. Plusieurs centaines d’étudiants participaient alors à une assemblée générale dans un amphi. Objectif, dénoncer les réformes Macron et les violences commises à la fac de droit de Montpellier. Peu après 20 h, la tension commence à monter à l’extérieur. «  On a constaté la présence de militants d’extrême-droite qui tournaient à bord de deux voitures  », explique Sullyman Bouderba, président de l’UNEF-Lille. S’en sont suivies des coups sur des étudiants. Un riverain raconte à la voix du nord «  Avec ma femme, on a entendu des cris vers 20 h 45. J’ai vu un étudiant se faire frapper par deux ou trois personnes, au niveau de la station V’lille. Quand les jeunes du quartier ont vu ce qui se passait…

Voir l’article original 224 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s